Flash infos
  • La FFAAIR

    80 associations au service des malades respiratoires

  • La FFAAIR

    Une fédération qui défend les malades dans toutes les instances de la société

  • La FFAAIR

    Une fédération où la solidarité et la convivialité ne sont pas que des mots

  • La FFAAIR

    Une fédération qui forme et informe régulièrement les malades

  • La FFAAIR

    Une fédération qui cultive le partenariat dans toutes étapes de son développement

  • L’été de tous les enfumages

    Les buralistes – soutenus par les cigarettiers dont on connaît la force de frappe financière – se sont particulièrement distingués cet été neutralisant certains radars et en faisant grand bruit contre une mesure de bon sens : l’adoption prochaine du paquet de cigarette « neutre », c'est-à-dire sans mention de la marque et de ses attributs publicitaires. Le 22 juillet dernier, nos sénateurs, sous la pression de ces mêmes buralistes, ont supprimé du texte du projet de loi de modernisation du système de santé la référence au paquet neutre qui doit être mis en place en mai 2016, estimant que ce projet portait « atteinte à l’image des marques ». On croit rêver ! Ainsi 26.000 débitants de tabac français n'ont pas lésiné sur les sirènes, pétards, sifflets et cornes de brume pour se faire entendre des sénateurs, forts complaisants en la matière. Une journée nationale de protestation des buralistes aura même lieu le 8 septembre prochain. Ces derniers ont avancé que le tabac faisait « gagner » à l’Etat quelque 14 milliards d’euros et que l’introduction du paquet neutre diminuerait ces gains de 2, 015 milliards. Ils ont omis de préciser ce que le tabagisme coûte à la Nation et à la Sécurité sociale, soit une note de 47,7 milliards d’euros. 10 pays - l'Afrique du sud, l'Australie, la Hongrie, l'Irlande, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, la Suède, l'Uruguay et la France – se  sont engagés à faire la promotion du paquet neutre, a rappelé notre ministre de la Santé qui a estimé que « la santé mérite mieux que ces petits jeux politiques ».

    Sur un autre registre, l’été a également été marqué par un recul certain sur le terrain de l’accessibilité des handicapés aux lieux publics. La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées fait obligation aux établissements recevant du public (ERP) - neufs et existants, locaux professionnels, logements sauf ceux construits pour son propre usage -, aux transports, voirie et espace public, d’être rendus accessibles aux personnes handicapées. Notre Fédération compte dans ses rangs de très nombreux handicapés qui ont souvent du mal à accéder à bien des lieux publics du fait de leur handicap respiratoire. Les ERP et les transports accessibles au public devaient être mis en conformité avec la loi au 1er janvier 2015. Or depuis 2013, les textes se succèdent pour donner des autorisations de reports de la mise en œuvre des obligations. On a même inventé à cet effet un Ad’AP ou Agenda d'Accessibilité Programmée, pour tenter d’imposer ces obligations, mais en les assortissant de délais tels qu’on peut s’interroger sur la crédibilité du processus. Car désormais, ceux qui veulent obtenir des délais ont jusqu’au 27 septembre 2015 pour déposer leur Ad’AP qui n’est ni plus ni moins qu’une demande de dérogation. Ce calendrier assorti d’un engagement financier précis est même, nous précise le ministère du développement durable « le seul moyen pour être en accord avec la loi pour ceux qui n’ont pas satisfait aux obligations de la loi, après le 1er janvier 2015. »

    La FFAAIR s’associe à toutes les associations et fédérations d’associations de malades qui protestent contre les atermoiements du législateur et les retards apportés à une loi, qui, 10 ans après sa promulgation, n’est toujours pas entrée dans les faits. La FFAAIR invite tous les citoyens, handicapés ou non, à interpeller les parlementaires pour « exiger une France accessibles à tous »

    Pierre Casadevall
    Président de la FFAAIR

    NB : lisez sur la question de l'accessibilité des personnes handicapées  la note technique  produite par un grand nombre d'associations de malades et de représentants d'usagers


    Comment êtes-vous suivi médicalement ?

    Comment êtes-vous suivi médicalement ?

    La société d’études de marché OpinionWay réalise pour la Fédération Française des Associations et Amicales de malades Insuffisants ou handicapés Respiratoires une étude auprès des personnes atteintes de maladies respiratoires afin de mieux connaitre votre suivi médical. N'hésitez pas à répondre à ce questionnaire?
    Lire »

    Un congrès sous le signe de la clarté

    Un congrès sous le signe de la clarté

    Le 27ème Congrès de la FFAAIR s'est tenu à Grenoble en présence d'une centaine de représentants des associations de patients membres de la Fédération. Deux jours durant, les congressistes ont pu analyser le bilan de l'année écoulée et préparer les actions pour l'avenir.
    Lire »

    Rendez-vous le 6 juin à Eybens-Grenoble avec la BPCO

    Rendez-vous le 6 juin à Eybens-Grenoble avec la BPCO

    Le 6 juin prochain, à Grenoble, Philippe Poncet, malade BPCO sous oxygène, tentera d'inscrire un nouveau record : celui du sprint sur 200 mètres en départ lancé, sur le vélodrome d’Eybens-Grenoble. Il vous donne rendez-vous sur la piste à 16h30 pour l'encourager !
    Lire »

Haut