ACTUALITE

Permis de conduire : les malades apnéiques bientôt invités à déclarer leur pathologie ?

La Commission européenne vient de modifier une directive du Parlement européen et du Conseil relative au permis de conduire. Le texte, qui doit encore être transcrit dans le droit français, ne sera pas sans incidence pour les personnes souffrant d’apnées du sommeil. Il précise que « le permis de conduire ne doit être ni délivré ni renouvelé à tout candidat ou conducteur atteint d’une affection neurologique grave, sauf si la demande est appuyée par un avis médical autorisé ». Il ajoute que « la délivrance ou le renouvellement du permis de conduire pourront être (…) subordonnés à des examens périodiques en cas de risques d’aggravation ».

L’apnée du sommeil figure au nombre des affections retenues et les malades apnéiques du sommeil devront à l’avenir démontrer que «  leur affection fait l’objet d’un contrôle approprié, qu’ils suivent un traitement adéquat et qu’il y a une amélioration de leur somnolence « . Ils devront également être soumis à un examen médical régulier « afin d’établir dans quelle mesure le traitement est respecté ».

Ces règles européennes n’ont rien de nouveau. Elles existaient déjà en filigrane des obligations auxquelles doivent se soumettre en France les malades apnéiques pour être certains d’être pleinement couvert par leur assurance. Mais combien de malades se soumettent à cette obligation, qui voudrait qu’ils aient à se présenter à la Préfecture pour expliquer qu’ils suivent correctement leur traitement et sont aptes à conduire ? Si les 6 à 700 000 malades apnéiques du sommeil se présentaient demain dans les Préfectures avec leur permis de conduire, il est certain que les services de l’Etat auraient du mal à répondre à ces demandes.

La FFAAIR a été saisie du dossier par la direction de la Santé et le ministère de la santé, qui a quelques mois pour transposer la directive en loi française. La Fédération tiendra les malades et leurs associations au courant de l’avancement de ce dossier complexe.

Pour en savoir plus : CLIQUEZ ICI


Cigarette électronique : c’est non aux mineurs !

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient d’en appeler à l’interdiction de la vente aux mineurs de la cigarette électronique. Elle estime que le « vapotage » pose de « graves menaces » pour les adolescents et les femmes enceinte. Ses recommandations ont été publiées en vue de la 6è session de la conférence des parties à la convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac qui aura lieu du 13 au 18 octobre à Moscou. Le ministère français de la Santé, qui a présenté son plan de lutte anti-tabac, vient de son côté d’interdire le vapotage dans certains lieux publics comme les écoles, les transports collectifs et les espaces clos collectifs de travail. De plus, la publicité des cigarettes électroniques sera limitée et interdite définitivement en France le 20 mai 2016, comme le prévoit une directive européenne.

→ CLIQUEZ ICI

 

La FFAAIR vous donne rendez vous le 4 octobre pour sa Journée nationale des Apnées du Sommeil à la base de voile et de loisirs « Tom Souville » RD 940 62231 Sangatte - Rendez vous le 4 octobre pour la Journée nationale des Apnées du Sommeil (JNAS) à la base de voile et de loisirs « Tom Souville » RD 940 62231 SangatteLa FFAAIR vous donne rendez vous le 4 octobre pour sa Journée nationale des Apnées du Sommeil à la base de voile et de loisirs « Tom Souville » RD 940 62231 Sangatte.

 

BPCO sur piste pour un record de l’heure

Philippe Poncet, 55 ans, malade atteint de BPCO depuis 8 ans, se lance un nouveau défi : celui de réaliser un record de l’heure sur piste tout en étant branché sous oxygène. Une épreuve qu’il prépare depuis des mois avec des cyclistes aguerris, souvent anciens champions, ainsi qu’avec une équipe médicale qui l’encadre et le conseille dans toutes les étapes qui le conduiront à la réalisation de son exploit, le 12 octobre prochain.

Pour en savoir plus CLIQUEZ ICI

 

La télé-observance         au coeur des débats

Les 6èmes Journées Pratiques Respiration Sommeil (JPRS) se sont tenues le 18 septembre dernier à Montpellier. Au menu des travaux, des ateliers et des formations autour de l’actualité médicale et scientifique relative au syndrome de l’apnée du sommeil. Mais également une table ronde sur la prise en charge de la maladie qui permit de revenir sur les questions de sa télé-observance.

Pour en savoir plus : CLIQUER ICI


 

Plan anti-tabac : des mesures pour protéger les jeunes

Le «programme national de réduction du tabagisme» avait été demandé par François Hollande lors du lancement du 3e Plan Cancer, en février 2014. Le nouveau Plan anti tabac vient d’être présenté par la ministre de la santé : il imposera pour le proche avenir à tous les cigarettiers de rendre leurs paquets de cigarette neutres. Il arrête également des mesures sur l’usage de la cigarette électronique.

Pour en savoir plus CLIQUEZ ICI